Aller au contenu

les équipes

EBxl fonctionne sur base de la contribution intellectuelle et matérielle des centres membres. L’approche interdisciplinaire du réseau se fonde donc sur de solides connaissances disciplinaires, consolidées par la mise en commun des réflexions et ressources au travers de projets concrets.

AE lab Laboratoire d’agroécologie

Le Laboratoire d’Agroécologie de l’École Interfacultaire des Bio-Ingénieurs de l'Université libre de Bruxelles nourrit une vision forte de l’agro-écologie depuis 2011 et s’attèle à développer une recherche transdisciplinaire, notamment pour étudier, caractériser et accompagner les initiatives d’agriculture (péri-)urbaine et d'alimentation durable bruxelloises et belges. À travers cette approche innovante, l’AELab vise le développement de systèmes de production agricoles hautement productifs et contextualisés. En 2016, l’AELab a piloté la première École d’été d’agriculture urbaine et d’alimentation durable de Bruxelles et de la formalisation du Réseau et Observatoire en Soutien à l’Agriculture Urbaine à Bruxelles - ROSEAU.

Plus d'information sur le site https://www.agroecologie-ulb.net/

CDP Centre de droit public
Le Centre de droit public est un centre de recherches de la Faculté de droit et de criminologie de l'Université Libre de Bruxelles. Créé en 1979, il réunit une équipe de juristes, de philosophes et de sociologues du droit, qui se consacrent à la recherche et à l'enseignement.

Plus d'information sur le site https://droit-public.ulb.ac.be/

Cevipol Centre d’étude de la vie politique

Le Centre d’Etude de la Vie Politique (Cevipol) est une unité de recherche de la Faculté de Philosophie et sciences sociales de l’Université libre de Bruxelles, avec une spécialisation en sociologie politique et politique comparée. Ses travaux portent principalement sur la vie politique, les institutions, les acteurs, les règles et ressources des systèmes démocratiques. Les processus d’action, de mobilisation et de légitimation sont étudiés en s’appuyant sur des méthodes tant qualitatives que quantitatives, dans une perspective contemporaine éclairée par la prise en compte de la longue durée. La distribution du pouvoir et des ressources entre groupes sociaux, les formes d’autorité, le recrutement des élites, les conflits d’intérêts, d’appartenances ou de mémoires, le poids des normes et des valeurs sont autant de questions classiques de science politique remises constamment sur le métier par les recherches du Cevipol.

Quatre thématiques structurent l’identité intellectuelle du Cevipol :

  • Partis, élections et représentation
  • Intégration européenne : communautés en redéfinition, souverainetés et valeurs en conflit
  • Identités, sociétés, pouvoirs en comparaison. Pour une approche qualitative des systèmes politiques
  • Sport et politique

Le Cevipol se définit aussi par ses aires géographiques d'expertise.

La principale spécialisation scientifique du Cevipol porte sur le continent européen. Les travaux de ses chercheurs analysent en profondeur les logiques institutionnelles, sociales, économiques, idéologiques, identitaires et culturelles qui ont structuré le développement politique du continent dans l’histoire moderne et contemporaine. L’Europe est étudiée à la fois dans ses dimensions nationales, transnationales et supranationales.

Le Cevipol jouit d’une excellence ancienne et largement reconnue dans l’explication de la politique en Belgique. La France et la Grande-Bretagne constituent également des terrains d’investigation privilégiés, de même que l’Espagne, les Pays-Bas, l’Italie ou l’Allemagne.

Un autre axe de développement fondamental du Cevipol a été l’étude de l’Europe centrale et orientale avant et après les élargissements. Roumanie en premier lieu, mais aussi Pologne, Hongrie, Bulgarie, République tchèque ou Albanie ont fait l’objet de recherches approfondies. La Russie, le Caucase (Abkhazie, Arménie, Tchétchénie) et plus généralement l’ensemble de l’aire post-soviétique sont d’autres zones fortes d’expertise de nos équipes.

L’UE comme système politique et espace d’interactions est une partie essentielle de la compréhension des réalités européennes.

Le Cevipol produit aussi des connaissances sur d’autres parties du monde, tant pour comprendre leurs dynamiques propres que pour développer la comparaison avec l’Europe. Le continent américain mobilise beaucoup de nos chercheurs, avec une attention marquée pour les États-Unis et le Canada. L’Amérique du Sud est devenue un sujet en soi, en faisant ressortir plus spécialement le Brésil et les pays andins. Enfin, les recherches comparatives ou thématiques conduisent aussi de manière croissante à intégrer dans la réflexion l’Asie, avec une focale sur le Japon et la Chine, le Moyen-Orient ou encore l’Afrique.

Plus d'information sur le site du Cevipol

CReA-Patrimoine Centre de recherches en archéologie et patrimoine

Le CReA-Patrimoine fédère l'ensemble des programmes de recherche de l'Université libre de Bruxelles dans les domaines de l'archéologie et du patrimoine, tant en Belgique qu'à l'étranger. Il assure la formation pratique des étudiants à l'archéologie de terrain et constitue l'interlocuteur privilégié des pouvoirs publics en charge du patrimoine.

Plus d'information sur le site https://crea.centresphisoc.ulb.be/

CR-PSD Pénalité, sécurité et déviances

Officiellement créé en 2000, le centre développe ses activités de recherche depuis 1995 au sein de l'École des sciences criminologiques de l'ULB à laquelle il est rattaché. Si presque tous les membres sont criminologues, la plupart ont également acquis une formation de juriste, de sociologue, d'anthropologue, de politologue, de philosophe ou de psychologue, assurant ainsi une grande pluridisciplinarité. Le principal objectif du Centre de recherches. Pénalité, sécurité & déviances est de contribuer à la connaissance du fonctionnement de la pénalité, principalement par des recherches qualitatives mais également quantitatives. 

Le centre a participé à la plupart des programmes de recherches lancés en Belgique et a ainsi pu développer progressivement une expertise couvrant l'essentiel du fonctionnement de la pénalité en étudiant tant les politiques publiques que les pratiques locales.

Plus d'information sur le site du Centre de recherches. Pénalité, sécurité & déviances

CR-SET Santé environnementale et santé au travail

La santé environnementale et la santé au travail contribuent à la Santé Publique par la prise en compte et l’objectivation de situations d’exposition des individus que ce soit sur le lieu de travail, à domicile ou dans d’autres lieux de vie. Elle objective également l’exposition non volontaire à l’environnement extérieur, en ville, à la campagne, aux alentours d’un site industriel ; aussi bien individuellement qu’en tant que groupe. L’environnement est étudié dans son ensemble et dans sa globalité (paramètres physiques, chimiques et biologiques mais concernant aussi des aspects psychosociaux, légaux, paysagers, …). Le Centre de recherche CR-SET aborde aussi bien l’environnement intérieur qu’extérieur. L’approche vise à un travail multidisciplinaire en vue d’une protection de la santé humaine.

Plus d'information sur le site https://esp.ulb.be/fr/la-recherche

CR-ISS Approches Sociales de la Santé

Le Centre de Recherche Approches Sociales de la Santé aborde les aspects de santé en lien avec les processus sociaux, socio-économiques, culturels et psycho-sociaux qui influencent la santé des individus et des populations. Ceux-ci sont mis en perspective avec les politiques de santé et de promotion de la santé. Le rôle qu'ils peuvent jouer dans la formation des inégalités sociales de santé est un axe important des recherches du centre. Ces inégalités de santé sont étudiées par exemple au travers des inégalités socio-économiques, sociodémographiques ou de territoire.

Plus d'information sur le site https://esp.ulb.be/fr/la-recherche

DULBEA Département d'économie appliquée

En tant que centre de recherche d’économie appliquée de la Solvay Brussels School of Economics and Management et de l’Université Libre de Bruxelles, le DULBEA travaille sur des projets de recherche de pointe qui concernent aussi bien les économistes que les décideurs politiques. Depuis sa création en 1956, des institutions en Belgique, en Europe et dans le monde saluent l’expertise du DULBEA, que ce soit en matière d’évaluation de politiques ou pour sa recherche systématique. Grâce à leur expérience dans les domaines de l’économie publique, du travail, de la santé, ainsi qu’en matière d’économie régionale, les membres du DULBEA publient leur recherche dans les principales revues économiques anglophones, tout en produisant des rapports en français, néerlandais et anglais pour divers organismes publics belges et internationaux.

Sa recherche empirique repose sur l’utilisation de bases de données socio-économiques, de données administratives et de bases de données confidentielles employeur-employé, ainsi que sur des méthodes quantitatives associées à l’économétrie appliquée.

Plus d'information sur le site https://dulbea.ulb.be

Germe Groupe de recherche sur les relations ethniques, les migrations et l'égalité

Le GERME est un groupe composé de chercheurs en sciences sociales étudiant les processus d’intégration et d’exclusion dans le contexte des sociétés contemporaines marquées par des inégalités sociales. À l’origine, les activités de recherche du GERME étaient focalisées sur le racisme, les migrations, l’exclusion et l’ethnicité. À présent, les chercheurs s’intéressent à de nombreux domaines, tels que : les pratiques de citoyenneté, le
multiculturalisme, la politique d’intégration des migrants, la politique urbaine, les relations de genre, la xénophobie, l’intégration sur le marché du travail, l’éducation, la culture, la religion, la participation politique, les réseaux sociaux et la stratification sociale. 

Le GERME s’efforce d’examiner tant les réponses de l’État à la diversité ethnique que les inégalités sociales, les expériences vécues par les citoyens des différentes classes sociales, et la mobilisation sociale et politique des groupes sociaux marginalisés ou non. Il porte un intérêt particulier à l’étude de la société belge (Bruxelles, Wallonie et Flandre), ainsi qu’aux comparaisons internationales.

Les chercheurs du GERME mobilisent autant les méthodes qualitatives que quantitatives ainsi que des approches méthodologiques mixtes. Ils développent également une expertise méthodologique cherchant à dépasser les défis de l’approche ethnographique et des études de cas sous la forme d’analyses statistiques multivariées avancées.

Les chercheurs du GERME étudient également les interactions entre la gestion de la diversité culturelle liée aux phénomènes d’immigration d’une part et la lutte de pouvoir entre les groupes linguistiques dominants en Belgique, d’autre part.

Plus d’information sur le site internet du GERME

IGEAT Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

L'Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire (IGEAT) mène des recherches interdisciplinaires et coordonne des enseignements universitaires dans les champs de l'environnement, du développement territorial, de la géographie humaine et du tourisme. L'Institut est intégré au Département de Géosciences, Environnement et Société de la Faculté des Sciences de l'Université libre de Bruxelles.

Lieu Laboratoire interdisciplinaire en études urbaines

Le LIEU est soutenu par plusieurs facultés de l'ULB (à ce jour Phisoc, Architecture, LTC et Sciences) et rassemble sur base volontaire des chercheurs.euses venu.e.s de différents horizons disciplinaires, qui, à travers leurs activités de recherche, d’enseignement et de services à la société, contribuent à une meilleure connaissance des transformations et dynamiques urbaines passées et présentes.

Les villes sont au cœur d’enjeux contemporains renouvelés, et les transformations récentes du déploiement de l’urbain (il n’y a plus aujourd’hui d’espaces sans rapport avec lui) ont considérablement renouvelé les perspectives sur les l’étude des villes, en obligeant à l’interdisciplinarité. Morphologie et matérialité, composition sociale et démographie, structures politiques et activités économiques, réseaux de sociabilités et cloisonnements, héritages et transformations, cultures et sub-cultures, écologies… s’entrechoquent ou s’entrelacent pour faire des villes des nœuds qui résistent aux analyses univoques ou simplistes. Le LIEU s’intéresse à ces matières en cherchant aussi à mettre en lumière les tensions à l’œuvre dans la production des espaces urbains, en s’intéressant aux sociabilités, aux luttes et aux expériences minoritaires (présentes et passées) dans les villes. Le LIEU est un espace de rencontre des connaissances et des savoirs sur la ville y compris ceux produits en dehors du monde académique (par des associations, des administrations, des entreprises privées…). Outre ses travaux et séminaires internes, il organise des séminaires de recherche ouverts, des visites de terrains et se veut un relais des débats publics.

Le LIEU  fournit ainsi un cadre pour discuter des recherches en cours ou leurs résultats, développer des collaborations, accueillir et organiser des débats relatifs à des enjeux urbains, concevoir et déposer des projets de recherche (interdisciplinaire) auprès d’institutions bailleuses de fonds (FNRS, Innoviris, autorités publiques,…) ou conclure des conventions avec des partenaires notamment dans le domaine socio-culturel (Musées, Fondations, associations, …).

Le LIEU est avant tout un laboratoire qui rend vivante la recherche en études urbaines, qui la fait connaître au sein et au-delà des murs de l’université, qui a à coeur de développer des relations avec différents acteurs de la société civile et qui contribue, par ses recherches et interventions, à enrichir les débats publics. Ses activités ont pour vocation d’être variées et multiformes.

LoUIsE Laboratoire Urbanisme, Infrastructures, Ecologies et Paysage

Les recherches du laboratoire LoUIsE sont orientées vers la compréhension des dynamiques de transformations des territoires métropolitains et des processus de fabrication de projets urbains. Le laboratoire cherche en particulier à mettre en résonance une recherche exploratoire par le projet urbain et paysager pour la métropole bruxelloise en relation avec d’autres contextes européens ou de l’Afrique sub-saharienne. Ces recherches sont développées par une équipe multidisciplinaire de chercheurs en architecture, urbanisme, paysage, économie et écologie.

Plus d'information sur le site www.louiselab.be

MMC Centre de Recherche Mondes Modernes et Contemporains

Le Centre de Recherche Mondes Modernes et Contemporains rassemble des chercheurs en histoire et en histoire de l’art travaillant sur les sociétés modernes et contemporains, du "long 19ème siècle" à nos jours. Parmi les thématiques de recherche qui regroupent plusieurs chercheurs figurent l’histoire de l’art contemporain, l’histoire des sciences et des techniques, l’histoire de la médecine, l’histoire coloniale, l’histoire de l’entreprise, l’histoire de l’environnement, l’histoire du genre, l’histoire de la justice, l’histoire de l’immigration, l’histoire des mouvements sociaux, l’histoire des conflits contemporains. Ces chantiers se caractérisent par une attention partagée pour la dimension transnationale (Europe, Afrique, Amériques, Moyen Orient), pour l’ouverture aux autres sciences sociales et pour les défis de la révolution digitale.

Plus d'information sur le site https://mmc.centresphisoc.ulb.be/

Sasha Laboratoire architecture et sciences humaines

Composé d’architectes, de sociologues et d’historien de l'art, le laboratoire Sacha entend affermir et commenter le dialogue entre ces disciplines. Ses travaux s’articulent autour de trois axes de recherche : le premier « Espaces métropolitains, mobilisations citoyennes et politiques publiques » interroge l’action publique urbaine, les controverses et les initiatives citoyennes. Le deuxième « Usages, appropriations de l’espace, de l’architecture et de l’urbanisme » s’intéresse aux processus de production et d’appropriation des espaces et au rôle qu’y jouent les objets architecturaux. Quant au troisième « Normativités des pratiques architecturales » il s’intéresse aux enjeux contemporains des pratiques architecturales.

Plus d'information sur le site https://sashalab.be/